Exercices

comptabilite
BT /

Histoire
3ème Terminale L L1 L'1 L2 LA S S1 S1A S2 S2A S3 S4 S5 G T T1 T2 F F6 Toute série

SVT
3ème

Droit Administratif
Seconde Licence 2 (2ème année) L S Toute série / Droit

Physique
4ème

Tests Psychotechniques
Cycle A&B / Préparation aux Concours d'Entrée à l'ENA et au CFJ

Tests Psychotechniques
Cycle A&B / Préparation aux Concours d'Entrée à l'ENA et au CFJ

Tests Psychotechniques
Cycle A&B / Préparation aux Concours d'Entrée à l'ENA et au CFJ

Fiscalité
3ème année (Licence) / Gestion

Chimie
3ème

Voir plus de cours (60)
Recherchez des exercice
Ajoutez un exercice
Concours
Examens
Groupes de travail
Cycle élémentaire
Cycle moyen
Cycle secondaire
Supérieur
Professionnel
0 cours
0 exercice
0 correction
0 exercice
0 correction
0 exercice
0 correction
0 correction
0 correction
0 cours

Se souvenir de moi?
Espace Enseignants | Programmes de l'enseignement | Institutions | Ecoles & universités | Conseils d'orientation | Bourses d'études | Etudier à l'étranger | Soutien scolaire / cours particuliers | Stage / emploi

Histoire
3ème

Date d'ajout du coursAjouté le 23/10/2013 à 21h46min27s

Ce cours a été vu par 339 membres et 51690 visiteurs simples
2 lecteurs sont actuellement en ligne ( 0 membre et 2 visiteurs simples )

Photo de l'auteur du cours

Cours ajouté par:

Mamadou KAMARA
Chercheur

ami

Dakar ( Sénégal )
LES DOCTRINES SOCIALES ; SYNDICALISME ET SOCIALISME

Le monde du milieu du XIXe siècle à la fin du XXe siècle

1er Partie :

 La deuxième révolution industrielle et ses conséquences.

Leçon 3 : Les doctrines sociales ; syndicalisme et socialisme

 

L’existence de deux classes sociales en Europe sera à l’origine des doctrines. Leur but était de corriger les inégalités dans la société. On distingue le syndicalisme et le socialisme.

L’existence de deux classes sociales en Europe sera à l’origine des doctrines. Leur but était de corriger les inégalités dans la société. On distingue le syndicalisme et le socialisme.

 

1 – LE SYNDICALISME

La seconde moitié du 19e siècle a vu se constituer le syndicalisme. En effet, longtemps dispersée et isolée, la lutte que mènent les ouvriers pour obtenir des conditions de vie décentes, s’organise de plus en plus pour donner naissance à de puissants mouvements syndicaux.

Un syndicat est une « association permanente de salariés qui se proposent de défendre ou  d’améliorer les conditions de leurs contrat de travail ». Le mouvement syndical se place donc dans le cadre du régime capitaliste, au sein duquel les travailleurs doivent pouvoir se grouper pour défendre leurs intérêts.

Le syndicalisme se développa d’abord en Angleterre ou la liberté d’association a été rétablie en 1825. Les ouvriers se regroupaient dans des organisations de métier qui se transformeront au milieu du siècle, en « trade-unions » ou syndicats. En Allemagne, le syndicalisme a connu des débuts difficile et a pris de bonne heure un caractère ouvertement politique : Les organisations ouvrières dépendaient du partie socialiste et associaient les modèles économiques et le projet politique.

On peut distinguer deux tendances dans le mouvement syndical :

    • Le syndicalisme réformiste (Angleterre, Allemagne) opte pour la négociation ;
    • Le syndicalisme révolutionnaire (France) qui préconise la lutte violente (boycotts, sabotage, grève).

Ils sont pour le renversement systématique du pouvoir.

L’action des syndicats, sous forme de grèves et de négociations, aboutit à l’amélioration du sort des travailleurs. L’Etat intervient surtout en réglementant, les ministères du travail furent crées. La durée du travail fut limitée d’abord pour les femmes et les enfants, puis pour les hommes dans les métiers les plus durs.

En France, la journée de travail qui était de 12 à 14 heures passa de 11 à 9 heures. Le repos dominical fut de plus en plus respecté.

Le principe d’une réglementation internationale du travail fut posé par la conférence de Berlin de 1890. Un Office International du travail s’installa à Bâle en 1901.

L’Etat participe au financement des assurances sociales qui se généralisèrent à partir de 1890, d’abord contre les accidents et la maladie, puis contre la vieillesse.

 

2 – LE SOCIALISME

 

 A.    Définition

Le mot socialisme, qui est apparu dans son sens moderne dans les années 1830, est une doctrine qui veut réformer la société au bénéfice des classes les plus défavorisées. Il cherche ainsi à corriger les inégalités sociales et à donner à tous des chances égales. Le socialisme s’articule autour de plusieurs théories voisines dans leurs buts, mais profondément  différentes dans leurs méthodes.

 

 B.     Les différents types de socialisme

a)      Le socialisme utopique

Il est défendu par plusieurs théoriciens qui dénoncent le capitalisme et réclament une société plus juste et mieux organisée. Leur méthode consistait à élaborer des projets de sociétés idéales et à essayer de convaincre leurs contemporains de les réaliser. Ces projets étant irréalisables dans les faits, on a caractérisé leur théorie d’utopique. 

Le terme « utopique » recouvre en fait de fortes différences quant aux moyens à employer pour construire une société égalitaire. C’est la raison pour laquelle ses défenseurs sont nombreux.

    • Claude Henri de Saint-Simon, ainsi que ses disciples, proposent à l’Etat d’être l’instrument de distribution des outils de travail.
    • Charles Fourier, l’Anglais Owen ainsi que Louis blanc, prônent la libre association des travailleurs.
    • Pierre Joseph Proudhon est hostile à l’Etat centralisé et préconise de le remplacer par une fédération de groupes. Il est l’un des précurseurs de l’anarchisme.

 

b)     Le socialisme marxiste

C’est entre 1844 et 1847 que le philosophe allemand Karl Marx et son ami Friedrich Engels, jettent les bases d’une doctrine qui va en quelques années révolutionner la pensée socialiste.

 L’idée maîtresse est que la lutte des classes constitue le moteur de l’histoire. Cette lutte oppose les bourgeois détenteurs de capitaux et des moyens de production, aux prolétaires de plus en plus nombreux et « aliénés » parce qu’obligés de travailler pour survivre. Etudiant les contradictions du capitalisme Marx montre que pour obtenir les profits nécessaires à leur développement, les capitalistes paient le travail des ouvriers au-dessous de sa vraie valeur. La différence entre la valeur de l’objet fabriqué et le salaire, appelée plus-value, est donc source de profit pour le capitaliste.

Marx et Engels estime que cette injustice ne se résoudra que par la victoire du communisme le rôle du prolétariat est fondamental dans cette lutte et c’est pour cela que Marx propose la collectivisation des moyens de production et d’échange. Il est nécessaire de recourir à une phase autoritaire qui est celle de la « dictatures du prolétariat ». Ainsi l’Etat prolétarien remplacera l’Etat bourgeois. Pour aboutir à ce résultat les ouvriers doivent s’unir pour faire la révolution et c’est ainsi qu’il les  exhorte à travers sa célèbre formule : « prolétaires de tous les pays, unissez-vous » afin de faire bloc pour vaincre le capitalisme. Cet appel trouve un écho favorable au sein de la classe ouvrière qui crée en 1864 la 1er Internationale à Londres.

 

C.    Les progrès du socialisme

 C’est en Allemagne que se fonda le plus grand parti marxiste : la social-démocratie.

En France, l’unification entre les différentes tendances socialistes se fit en 1905. Le parti socialiste unifié ou section française de l’internationale ouvrière (SFIO) fut crée sous la direction de Jean Jaurès

 

CONCLUSION 

Les doctrines sociales ont contribué à la transformation de la société et à l’amélioration du sort des travailleurs. Elles ont permis l’avènement d’une société plus juste en Europe.

Pour télécharger un cours, vous devez vous connecter.
Si vous êtes nouveau inscrivez-vous, c'est rapide et gratuit!

Cours en pdf

(0 exercice lié à ce cours )
4 personnes aiment ce cours, et vous?Vous devez être connecté pour effectuer cette action

5 commentaires ont été ajoutés à ce cours

Fatou Binetou Ba
Eleve
CEM Martin Luther King
Dakar ( Sénégal )
Ajouté le 27/04/2016 à 19h58min21s

la leçon est bonne

 

ibrahima ngom
Eleve
centre sauvegarde
Dakar ( Sénégal )
Ajouté le 03/02/2015 à 22h28min27s

Ces un leçons très important 

 

ibrahima ngom
Eleve
centre sauvegarde
Dakar ( Sénégal )
Ajouté le 03/02/2015 à 22h28min24s

Ces un leçons très important 

 

pape alassane seck
Eleve
CEM A.H.L.GUILLABERT
Saint-Louis ( Sénégal )
Ajouté le 30/01/2015 à 21h18min59s

CETTE LEçON ET IMPORTANT EST FACILLE DE LE COMPREND

seyni tandian
Eleve
cemt de louga
Louga ( Sénégal )
Ajouté le 06/11/2014 à 12h51min43s

Ajoutez votre commentaire ou des questions sur ce cours (Attention: Vous devez être connectés ou vous inscrire pour ajouter un commentaire)