Exercices

Mathématiques
3ème

comptabilite
BT /

Histoire
3ème Terminale L L1 L'1 L2 LA S S1 S1A S2 S2A S3 S4 S5 G T T1 T2 F F6 Toute série

SVT
3ème

Droit Administratif
Seconde Licence 2 (2ème année) L S Toute série / Droit

Tests Psychotechniques
Cycle A&B / Préparation aux Concours d'Entrée à l'ENA et au CFJ

Tests Psychotechniques
Cycle A&B / Préparation aux Concours d'Entrée à l'ENA et au CFJ

Tests Psychotechniques
Cycle A&B / Préparation aux Concours d'Entrée à l'ENA et au CFJ

Fiscalité
3ème année (Licence) / Gestion

Chimie
3ème

Voir plus de cours (61)
Recherchez des exercice
Ajoutez un exercice
Concours
Examens
Groupes de travail
Cycle élémentaire
Cycle moyen
Cycle secondaire
Supérieur
Professionnel
0 cours
0 exercice
0 correction
0 exercice
0 correction
0 exercice
0 correction
0 correction
0 correction
0 cours

Se souvenir de moi?
Espace Enseignants | Programmes de l'enseignement | Institutions | Ecoles & universités | Conseils d'orientation | Bourses d'études | Etudier à l'étranger | Soutien scolaire / cours particuliers | Stage / emploi

Histoire
3ème

Date d'ajout du coursAjouté le 24/10/2013 à 00h58min41s

Ce cours a été vu par 314 membres et 62876 visiteurs simples
3 lecteurs sont actuellement en ligne ( 0 membre et 3 visiteurs simples )

Photo de l'auteur du cours

Cours ajouté par:

Mamadou KAMARA
Chercheur

ami

Dakar ( Sénégal )
LES RIVALITES COLONIALES ; LE CONGRES DE BERLIN ET SES CONSEQUENCES

Le monde du milieu du XIXe siècle à la fin du XXe siècle

2éme Partie :

 L’impérialisme en Afrique

Leçon 6 : LES RIVALITES COLONIALES ; LE CONGRES DE BERLIN ET SES CONSEQUENCES

INTRODUCTION

Après la phase d’évaluation  de ses potentialités par les missionnaires et les explorateurs les puissances européennes s’engagent dans une compétition très serrée pour conquérir l’Afrique. Pour éviter d’éventuels conflits, l’Allemagne propose la tenue d’un congrès à Berlin qui aura des conséquences sur le continent.

 

I. LES CAUSES DE L’IMPERIALISMES

 L’impérialisme est étroitement lié à la révolution industrielle. Ces causes sont de plusieurs ordres.

 

A.   LES CAUSES ECONOMIQUES

Elles sont essentielles. En effet, pour assuré a l’industrie Européen des sources d’Approvisionnement de matière première et de nouveau marché (écoulement de la surproduction), la colonisation devient une nécessité, confirmant ainsi l’Affirmation de Jules Ferri « la politique coloniale est fille de la politique industrielle ».

 

B.   L’ESSOR DEMOGRAPHIQUE

Avec les progrès de la médecine la population Européenne à pratiquement doublé au 19e siècle il fallait impérativement des colonies de peuplement pour résorbé le sur plus démographique.

 

C.   LES PREOCCUPATIONS POLITIQUES

Pour soigner sont prestige et montrer sa force, chaque puissance européenne rêvait d’un empire  colonial. C’est ainsi qu’il fallait trouver des bases navales qui servent de points stratégique.

Il convient de noter également les causes morales qui servaient de prétexte à la conquête colonial : mettre fin à l’esclavage, aux guerres tribales, propager le christianisme, apporter la science.

 

II. LES RIVALITES COLONIALES

 Elles sont nombreuses à travers le continent.

 

A.   EN AFFRIQUE SEPTENTRIONALE

Le contrôle du canal de Suez, ouvert en 1869, oppose Français et Anglais. On note également une opposition France-Italie, a propos de la Tunisie.

 

B.   EN AFRIQUE OCCIDENTALE

Avant le congrès de Berlin le Sénégal été déjà une possession Française. Pour avoir une ouverture vers le Soudan et le Golf de Guinée, Faidherbe voulait conquérir toute la région mais il se heurta aux ambitions des Anglais, des Hollandais et des Portugais.

 

C.   EN AFRIQUE CENTRALE

En raison de ces énorme richesse le bassin du Congo était convoité par les belges, installé sur la rive gauche les français sur la rive droite, les portugais à l’embouchure et dans l’enclave du Cabinda. Chacune de ces puissances réclamait avec insistance ses droits sur le fleuve Congo.

 

D.   EN AFFIQUE ORIENTAL ET DANS OCEAN INDIEN

Les portugais sont les premiers à installer des comptoirs dans la région mais l’Angleterre réussit à dominer le sultanat de Zanzibar et à occuper plusieurs points sur le littoral de la mer rouge. L’océan indien deviennent le théâtre d’une rivalité entre l’Angleterre et la France celle-ci aboutira a l’occupation par l’Angleterre des Seychelles, de Dio-Rodriguez et de Ils Maurice. La France se contente de la Réunion et des Ils Mayotte. Les deux pays continuent à se disputer les faveurs des rois Hovas à Madagascar.

 

III. LE CONGRE DE BERLIN ET SES CONSEQUENCES 

 

Devant l’ampleur des rivalités, le chancelier allemand Bismarck propose la tenue d’un congrès international. Le Congrès de Berlin s’est tenu du 15 novembre  1884 au 23 février 1885, avec quatorze nations Européennes, et en présence des Etats-Unis. Le congrès a jeté les bases du partage de l’Afrique à partir de plusieurs résolutions.

 

A. LES RESOLUTIONS

Plusieurs résolution Furent prises a l’issue du congrès notamment :

    • La lutte contre l’esclavage ;
    • L’internationalisation des grands fleuves d’Afrique qui permit la liberté de la navigation et du commerce ;
    • L’indépendance du Congo placé sous la souveraineté de Léopold II, roi des Belges, avec un droit d’accès à l’Océan Atlantique. Les Portugais conservent l’enclave du Cabinda et les Français le Congo Brazzaville.
    • La résolution la plus importante est celle relative à l’organisation des conquêtes. Pour revendiqué un territoire, il fallait désormais effectivement l’occuper et le notifier aux autres puissances. Toute puissance établie sur la côte avait des droits sur l’arrière-pays jusqu’à ce qu’elle en rencontre une autre.

 

B.   LES CONSEQUENCES

Les résolutions prises aux Congrès de Berlin ont atténué les rivalités et précipité le partage systématique de l’Afrique. En effet, si en 1800, seul un dixième du continent était vaguement occupé, deux ans après Berlin, pratiquement toute l’Afrique était prise.

Les méthodes d’occupation étaient variables et parfois désastreuses : utilisation de faux traités, massacres des populations, guerres.

Berlin constitue le point de départ du morcellement de l’Afrique en micro-états. Les cartes qui servaient au partage, conçues dans les métropoles, ne reflétaient pas les réalités Africaines. Certaines ethnies, traditionnellement  opposées étaient regroupées sur un même territoire (exemple : les tutsi et les hutu au Rwanda et au Burundi) ou dispersées dans plusieurs territoires (exemple : le groupe Mandingue en Afrique Occidentale).

 

CONCLUSION

 

La ruée des états industrialisés vers l’Afrique après de congrès de Berlin a abouti au partage systématique des nouvelles terres et à la balkanisation du continent. Toutefois l’occupation effective,  la mise en valeur de ces terres ce sont heurtées à de vives résistances.

Pour télécharger un cours, vous devez vous connecter.
Si vous êtes nouveau inscrivez-vous, c'est rapide et gratuit!

Cours en pdf

(0 exercice lié à ce cours )
6 personnes aiment ce cours, et vous?Vous devez être connecté pour effectuer cette action

1 commentaire a été ajouté à ce cours

makuani dosso
Eleve
IFSM
abidjan ( cote d ivoire )
Ajouté le 18/11/2014 à 21h02min02s

j aime

Ajoutez votre commentaire ou des questions sur ce cours (Attention: Vous devez être connectés ou vous inscrire pour ajouter un commentaire)